Lecture et articles

Ces œuvres m’ont fait réfléchir. J’ai lu plusieurs fois certaines phrases afin de m’en imprégner. Elles m’ont tantôt ébranlée, tantôt chavirée. J’ai l’impression qu’elles m’ont fait évoluer en m’exposant à des réalités, nouvelles ou connues. J’y ai même parfois observé le reflet du miroir sur ma propre vie. 

« T’as le goût de crier que tu te sens pas bien. Qu’on t’a raconté un gros mensonge. Que ça rend pas heureuse. Être mince. Être belle. Que c’est toujours à recommencer. Que c’est jamais assez. Que c’est débile. C’est débile. Le moule. Fitter. »

C’est l’histoire d’Élie, l’une des influenceuses au top de sa popularité, spécialisée dans les recettes vegan, le yoga et les saines habitudes de vie. Ancienne adolescente mal dans sa peau, elle fait désormais rêver ses followers avec sa vie « parfaite » et son corps de rêve. Elle est tiraillée entre l’obsession de prendre du poids et l’authenticité de l’image qu’elle dévoile à son public. En couple avec le beau chanteur Samuel Vanasse, des évènements remueront son quotidien et viendront bousculer ses plans.

J’ai beaucoup accroché aux éléments de ce roman qui traite de l’obsession de l’image parfaite et de la réalité de la vie du personnage principal. Comme quoi, il ne faut jamais se fier aux apparences sur les réseaux sociaux! Pssst! Le tome 2 est maintenant disponible!

Petite fille sensible, émotive et bouffonne, Joanie grandit auprès d’une famille aimante composée de ses parents et de ses deux sœurs. Elle a 7 ans lorsque sa famille déménage en Ontario. Graduellement, l’anxiété et la déprime la gagne à petit feu. De retour au Québec 7 ans plus tard, c’est l’occasion idéale pour elle de repartir à neuf! C’est en secondaire 2 qu’elle découvre le théâtre, sa vocation est alors tracée. Déjà complexée par son image, c’est suite à une remarque sur le biscuit qu’elle s’apprêtait à manger que Joanie commence à observer avec minutie son alimentation et ses apports caloriques. Elle a pour seule idée en tête d’être plus mince et plus belle. Motivée par une carrière dans les médias, elle admire les animatrices de l’époque et aspire à leur ressembler. Sournoisement, l’anorexie s’immisça dans sa vie. Ce sont des biscuits sortis du four qui la fit basculer vers l’hyperphagie. S’ensuivit une longue période de boulimie et d’alcoolisme. 

Certains passages de cette biographie m’ont bouleversée. J’ai été choquée à plusieurs reprises de voir toutes les souffrances que Joanie s’infligeait quotidiennement. Jour après jour, micro en main, elle souriait à son public en cachant bien les habitudes nocives qu’elle subissait de manière constante. Son cheminement et le courage qu’elle a eu pour s’en sortir nous soufflent une bouffée d’espoir. Oui, la guérison se peut!

Mon Dieu, cette B.D. m’a donné un gros coup de poing dans les entrailles! Incapable de lâcher ce petit chef-d’œuvre dès sa première page, et surtout, incapable de contenir mes larmes, Marie-Noël illustre brillamment le thème de l’estime de soi et du regard dur que l’on peut avoir envers nous-mêmes. La grosse laide a chaviré les émotions refoulées de mon enfance. J’ai eu le goût de serrer très fort l’auteure dans mes bras et, par extension, de me serrer moi-même dans mes bras pour me consoler des blessures de mon passé. À lire absolument!

 

La réputée psychologue mène son cheval de bataille sur l’acceptation corporelle dans ce beau livre qui met en vedette 30 personnalités publiques dont Béatrice Martin, Debbie Lynch-White, Félix-Antoine Tremblay et Catherine Brunet. Tous nous confient leur rapport avec leur corps et leur apparence en toute transparence, vulnérabilité et intimité.

 

Attachant, lucide et bourré de sincérité, Mickaël nous dépeint des bribes de sa vie et de ses expériences, tant sur les aspects de sa vie amoureuse, professionnelle que personnelle. Il prend également la parole sur des traits de notre société qui gagneraient à évoluer. L’écriture est fluide, franche. J’ai lu ce livre de manière compulsive pratiquement d’une traite. Quoique d’un certain point de vue j’ai trouvé Mickaël dur envers lui-même, il n’en demeure pas moins un être sensible, intelligent, bourré de talents et d’amour. Je vous souhaite de mettre la main sur cette œuvre bonbon!

%d blogueurs aiment cette page :